Les 6h de Paris - 6 août 2017

3 équipes de Rollevasion ont participé Dimanche 6 août 2017 à la 5ème édition des 6h de Paris au Bois de Boulogne.

 

Equipe RollEvasion 1 :  Cyril, William, Hervé, Virginie

Z15


Equipe RollEvasion 2 :  Estelle, Killian, Guilhem

Z20
Equipe RollEvasion 3 :  Christophe B, Etienne, Joël, Christophe D

Z17

Narrateur(s) : "Guilhem" majoritairement et "Virginie" (juste quelques petits ajouts + insertion des photos et des liens)

Départ - Trajet :

Comme chaque matin de course, on commence par tous se retrouver sur le parking du lycée Galilée. S’en suit alors le concours de celui qui a le moins bien dormi : les jeunes ne se sont pas couchés avant 1h voire 2h (Virginie s'est prise pour une "jeune" en se couchant à 1h...) alors que les moins jeunes sont debout de puis 4h/5h ! Ce matin du 6 août, nous avions rendez-vous à 8h pour un départ planifié à 8h15. Tout le monde arrive au compte-goutte mais à 8h20, il manque encore Killian ! Je lui envoie un message afin de savoir où il est et il me répond « On cherche une place pour se garer ! ». Mais pour se garer où ? A Paris ou à côté de Galilée ? Eh bien à Paris, mon bon monsieur ! Killian pensait que le rdv était à 7h et non à 8h ! Aussi, en ne voyant personne, il s’est dit qu’on ne l’avait pas attendu et est parti directement ! Enfin, nous voilà rassurés, il ne risque pas d’être en retard !

Tous les autres participants se sont donc mis en route pour, sur le même format qu’en rando roller, former un petit train ! En mettant Christophe B devant, comme ça, on est caché du vent ! En voiture, ça ne change rien, ok ! Mais quand même ! Ayant stratégiquement choisi la voiture de Cyril avec Virginie aux commandes de la playlist, j’étais assuré de ne pas me retrouver à écouter FIP ou le dernier album d’Annie Cordy ! On a par contre pu découvrir les compétences linguistiques de Virginie quand Cyril lui demande de mettre Myrath :
« Hein ? Comment ça s’écrit ?
Ben M-Y-R-A-T-H !
Aaaaahh Mirate !
Oui Virginie, c’est ça ! Mais on dit Myrath ! »
Pardonnons là, elle est fatiguée ! Fatiguée à tel point qu’elle ne trouve même pas la poignée de la porte pour sortir de la voiture une fois que nous sommes arrivés au parking ! Poignée pourtant assez classiquement positionnée au milieu de la portière… ! C’est pas gagné les 6h de Paris ! Fallait pas se prendre pour une jeunette et se coucher à plus d'1h du mat puis enchaîner plein de réveils nocturnes...C'est plus de son âge !

Arrivée - Installation - Tour de repérage :

Vient donc le moment le plus désagréable dans toute course : il nous faut rallier notre emplacement depuis le parking avec tout notre bazar sur le dos ! Certains sont équipés de diable et chargent tout dessus pour ensuite le confier à leur fille, n’est-ce pas Christophe ?! Pas trop lourde cette petite chaise que tu portais toi ?

D’autres entassent sur les épaules des sacs qui n’ont qu’un objectif : glisser !

Certains/certaines se promettent durant ce long périple que la prochaine fois, ils réduiront de manière drastique le volume de bagages, ou tout du moins de la glacière (40L pour 6 heures, c’est peut-être un peu beaucoup finalement !) Les porteurs de glacières d'une célèbre marque de distributeurs de surgelés se reconnaîtront, surtout une ! 

B3BA1B2

On arrive tant bien que mal au village ! Les Boterff et Virginie sautent sur la boutique Ligne Droite. Mission pour Estelle et Virginie : voir ce que le stand Ligne Droite propose en chaussons taille basse (l'une verra son banquier ce jour plus content que l'autre...enfin pour le moment!!)  De mon côté, je vais chercher les puces pendant que les autres vont nous réserver un emplacement. Ensuite on pose le barnum, chacun installe sa petite chaise et commence à étaler ses affaires ! Certains vont faire leurs achats (Estelle craque donc pour des Powerslide Double X 2015 et Virginie retourne à la boutique Ligne Droite pour essayer ses futurs potentiels taille basse...Powerslide Icon? Mariani Dogma Jr? Mariani Dogma?...la balance penche pour les Dogma...mais la réflexion se poursuit...puis elle s'achète un casque, son banquier est moins content que tout à l'heure, elle n'a pas fait qu'essayer cette fois ci... ). D’autres commencent déjà à se préparer ! Moi je m’occupe consciencieusement des crêpes apportées par Sandrine ! 

20626151 1946365998710709 2334190699955458169 o

DE

En plusieurs petits groupes, nous faisons tous notre tour de découverte. Bilan : certaines parties bien roulantes mais d’autres assez étroites pour les quelques 215 équipes inscrites ! Ça va se finir en 6h saute-mouton ! Attention aussi à bien négocier les virages !

Vers 10h40 l’organisation fait un brief sur les conditions de la course : le départ se fera comme aux 24h du Mans (en chaussettes avec les rollers de l’autre côté de la piste), relais possible dès le 1er tour, relais possible jusqu’à 16h59,59 et fin de la course à 17h00,00 ! Bien évidemment, casque obligatoire et peaux de banane interdites !

La course :

Il est 10h57, on commence à se positionner ! A 10h58, l’organisation annonce que le départ est dans 2 min alors tous ceux qui ne sont pas prêts sont en panique ! Loin d’un suspens, d’une mise en scène et donc d’une pression telle que celle que l’on ressent lors du départ des 24h du Mans, on attend gentiment la fin du compte à rebours pour courir chausser les rollers ! Pour certains, ça se fait en un éclair, pour d’autres, comme moi, c’est beaucoup plus long ! Mais on se dit qu’il faut bien ça si on ne veut pas choper des ampoules dès le premier tour ! Les douleurs de pieds arrivent déjà assez vite comme ça sans qu’on les provoque !

La course commence et sur le premier tour, la piste est chargée ! Tout le monde essaye de doubler tout le monde par la gauche (ou par la droite car les plus lents ne se placent pas logiquement sur la droite...) donc on manque vite de largeur ! Pas de relais pour moi à la fin d’un premier tour où je me suis quand même pas mal donné pour essayer de rattraper un maximum de personnes ! Donc légère baisse de régime dans le second ! Puis je passe le relais à Killian qui le passe à Estelle ! Les 2 autres équipes Rollevasion sont directement parties sur 1 tour chacun et nous y venons tout de suite après avoir fait notre première rotation en 2 tours.

Nous étions donc partis pour 6h ! Même si ce n’est pas ce qui prend le plus de temps, il y a bien une chose dont on peut parler, ce sont des relais :

Z4

Z3

Ce qui a été le plus récurrent, c’est encore les relais ratés par l’équipe Christophe B-Joël-Etienne-Christophe D ! On ne les compte même plus… Plusieurs ont doublé les tours et les relais à l’américaine sont faits aussi bien que si on avait monté une équipe de manchots ! Le summum étant Christophe D qui râte son relais donc Joël part pour un 2ème tour. Mais Christophe D a essayé de le rattraper ! Il a réussi mais trop tard pour que Joël puisse faire demi-tour donc le pauvre a été contraint de faire un tour pour rien et de passer à côté de l’arche pour ne pas être compté…On lui a pourtant tous dit haut et fort que ça ne servait plus à rien d’essayer de lui rouler après… Faut croire que les pieds étaient plus convaincants que l’intellect !

L’équipe Cyril-Virginie-Hervé-William en a fait des pas mal aussi des relais ! Evidemment il y a les immanquables sifflements de Virginie pour alerter ses coéquipiers de son arrivée ! On se moque mais ça marche quand même vachement bien, ça lui a permis de s’épargner 2 doublés ! Et ça marche tellement bien qu’ils viennent même à deux (madame a du succès !) quand William soutenait moralement notre Killian au sol (oui, je vais en parler après de la chute de Killian mais ça vaut à peine le coup d’être raconté maintenant, c’est propre à chaque course, voire à chaque fois qu’il chausse ses rollers…) ! Madame a du succès mais en revanche, après 2 départs bien trop rapides l'obligeant à ralentir pour qu'elle puisse faire son relais avec Cyril  à temps, au 3ème départ, elle n'a pas pris  assez de vitesse quand Cyril est arrivé, ce qui lui a très clairement valu un relais-câlin ! J’appelle ça comme ça car le contact ne s’est pas fait tout à fait à bout de bras, Cyril a eu quelque peu du mal à compenser la différence de vitesse et a fait comme il a pu pour éviter le double slam sur bitume !

Et nous, mis à part que Killian et Estelle ont fait tomber le témoin à leur tout premier relais, on s’en est plutôt bien sortis ! Aucun tour doublé pour relais raté et on se rejoignait toujours pas trop mal même si le trafic ne rendait pas toujours ça évident ! Ça doit être un truc de vieux finalement de rater les relais ! Autrement, quelques différences de poussées suivant quand c’est Estelle qui me pousse ou l’inverse mais ça s’explique ! J’ai beaucoup apprécié prendre mes relais après Estelle ! C’était une vraie horloge pendant 4h ! Elle faisait ses tours tellement régulièrement que je venais à la zone relais 10/20 secondes avant qu’elle arrive, je savais que je ne l’avais pas ratée et que je n’allais pas attendre ! Ca a pu dégouter ceux qui attendaient toujours 2/3 min !

2ème sujet qui a malheureusement été récurrent durant ces 6h : les chutes !
Commençons par la plus évidente : celle de Killian ! Moi je trouve que ça va, il a quand même attendu 4h avant de tomber ! Honnêtement je savais qu’Estelle et moi allions finir en duo ! C’est pas cool de le dire mais ce n’était que trop prévisible ! Enfin, après 4h de course ça passe, j’avais pour hantise que ce soit dans les 30 premières minutes moi ! Dans le premier virage après la zone de relais, pour une raison inexpliquée si ce n’est un manque d’attention, il s’est emmêlé dans son croisé et a fait un magnifique roulé-boulé directement devant l’équipe médicale ! Ce qui a ses avantages mais aussi ses inconvénients : il a été pris en charge tout de suite mais ils ont tellement eu peur en le voyant rouler qu’ils ont cru qu’il était devenu invertébré ! Ça lui a valu une immobilisation totale avec minerve, civière et tout le bazar puis d’être emmené à l’hôpital pour faire des radios ! Radios qui confirmeront qu’il est écervelé mais qu’il a encore tous ses os en place ! Une fois de plus heureusement, ce n’était donc que des blessures superficielles !
Autrement, des chutes, je pense qu’on en a tous vu plusieurs car il y en avait quand même un peu tout le temps, un peu partout ! Moi j’en ai même provoqué une, je ne suis pas fier de le dire… Une personne qui roulait au milieu du virage le plus gros : ça faisait faire un très gros virage de la contourner par l’extérieur avec le risque de sortir de la piste alors j’ai opté pour l’intérieur en essayant de tourner fort ! J’ai tourné fort mais ça n’a pas suffi et j’ai fini par lui rentrer dedans de côté, la faisant malheureusement tomber… Imaginez la scène du Livre de la jungle où Balou met un coup de cul à Mougli : ben pareil ! Moi je n’ai pas bougé, elle a valdingué ! C’était une gentille chute et elle s’est rapidement relevée mais bon ce n’est pas une raison ! Pas besoin de chercher à ce qu’il y ait un Killian dans chaque équipe !
On peut parler aussi d’une presque-chute ! Le petit Cyril est maintenant un grand garçon puisqu’il nous a confié avoir eu sa première frayeur ! En effet, dans un virage descendant (et non pas le virage des sans-dents, bien qu’il soit dangereux !) pris un peu sur le tard, gêné par une personne au milieu en train de freiner, il s’est retrouvé complètement à l’extérieur ! Il garde en tête l’image d’un TGV qui fonce sur un mur mais il a heureusement réussi à tourner assez pour éviter le gros trottoir qui l’attendait ! Autrement, « I believe I can fly » aurait pu devenir réalité pour lui et il aurait fallu aller le décrocher en haut des arbres ! Virginie a également eu sa petite frayeur quand, à l'approche d'un virage serré, a retenti juste à côté d'elle un « Libérééééée Délivrééée suivi de grands mouvements de bras d'un patineur déguisé en Elsa, la Reine des Neige...

Cette compétition regroupe un tas de personnes, chacune venant pour quelque chose, ayant son rôle à jouer : commençons par les patineurs puisque c’est autour d’eux que tout tourne (et eux autour de la piste !). Ils sont de tous niveaux puisque ça va des débutants aux élites ! C’est d’ailleurs ce qui crée des situations assez cocasses quand tout le monde essaye de doubler tout le monde !
A l’opposé des élites qui carburaient toujours un max, les débutants avaient parfois des relais à faire pâlir notre entraineur Alain tellement c’était bancal voire dangereux !
Il y a aussi plusieurs catégories de participants puisqu’il y a de tous les âges mais aussi des équipes avec fauteuils roulants (dont une qui mettait l’ambiance avec une grosse sono !) ainsi qu’une naine qui a courageusement affronté ces 6h en solo ! Pas mal de solo d’ailleurs, qui formaient parfois de très grand train ! Impressionnant quand ils passaient tous ensemble au niveau de la zone de relais.
Autour des patineurs, il y a toute l’organisation qui a fait un travail formidable pour nous préparer cette course aux petits oignons ! Tous les bénévoles, présents notamment partout sur le parcours, pour entre autre réguler les flux des piétons voulant traverser la piste ! Certains inconscients avaient tendance à le faire tel un hérisson traversant une autoroute en heure de pointe !
Tout le long du parcours on pouvait également voir les nombreux photographes présents pour l’occasion ! Ceux-ci nous ont d’ailleurs fait plein de belles photos, des sérieuses comme des moins sérieuses ! En ce qui me concerne il m’est même arrivé de sortir d’un train pour faire une jolie photo et d’avoir du mal à y revenir ! Haha
Au niveau du village roller nous avions le droit à un fond musical assez sympa  mais dont le volume était un peu trop bas. En revanche un volume sonore beaucoup trop élevé et trop présent de l’animatrice micro dont la logorrhée nous a donné des envies de lui faire bouffer ses balles rebondissantes ! Elle nous racontait un peu sa vie entre 2 propositions indécentes faites à des enfants comme si elle parlait à son caniche : « tu veux la baballe ?! »
Lorsque nous attendions nos relais respectifs, nous avons également été abordés à plusieurs reprises par de nombreux clubs et associations venant faire leur promotion ou nous inviter à un de leur évènement. Chacun en profite pour faire sa pub !

Pendant ce temps-là, la course suit son cours ! Estelle et moi en duo sur les 2 dernières heures. Tout au long de cette course, je pense que chacun a eu son petit coup de barre, chacun a eu ses bons et ses mauvais tours suivant le forme, les trains trouvés ou si on avait trop mangé pendant la pause !

Dans la dernière demi-heure de course, l’organisation annonce qu’ils permettent aux équipes de faire leur dernier tour tous ensemble ! Cette proposition a été appréciée par beaucoup qui se sont donc lancés tous ensemble sur la piste pour boucler ces 6h bras dessus, bras dessous ! Ce fut le cas de nos 2 équipes de 4 de Rollevasion tant dis qu’Estelle et moi nous contentions d’un finish normal après ces 2h de duo ! Le quatuor Virginie-William-Cyril-Hervé a tellement bien roulé qu’ils ont repris l’équipe des filles du PUC, sont parvenus à les doubler, en les charriant et à rouler en tête de petit train sur quelques centaines de mètres (bon ok, l'équipe a avoué, une fois le vrai rythme de l'équipe Violette repris, elle est gentiment retournée derrière!) mais ça a permis néanmoins à Hervé de faire son sprint final devant les filles du PUC !

L'arrivée de nos 3 équipes :

Arriv rollevasion 120626193 301256303671883 315275535395014161 o 1Z5Z7

17h05, tout le monde a fini sa course ! Après une petite pause et réhydratation, c’est l’heure des photos avec le coach en guest ! Puis chacun range ses affaires et on entame de voyage retour vers la voiture. Au passage on débrief sur la course avec toutes les connaissances qu’on croise !

Résultats de nos 3 équipes :

Rollevasion 1Rollevasion 2Rollevasion 3

Bilan de ces 6h de Paris :

Cadre sympa, avec un super temps donc à l’ombre dans le bois, c’est optimal pour rouler. Parcours assez risqué mais à l’avantage de ne pas être monotone ! Beaucoup de monde avec grosses différences de niveaux par rapport à une largeur de piste souvent limitée. Une belle organisation, merci à tous les bénévoles ! Merci aux photographes présents !

Pour finir, bravo à tous les patineurs pour cette belle course !

Chacun est tranquillement rentré chez soit pour aller manger et passer une bonne nuit avant de réattaquer la semaine.

A la prochaine, on the road again !

Z22 1

Album photo des 6h de Parishttps://www.facebook.com/virginie.veissier/media_set?set=a.10212646256725106.1073741857.1045971750&type=3&pnref=story

2 vidéos sur les 6h de Paris

https://www.youtube.com/watch?v=xqle60dWGyo&feature=share

 A 3'40 Etienne  / à 3'50 Barnum de RollEvasion / à 4'27 : Christophe  / à 5'28 Guilhem  / à 5'52 Arrivée de RollEvasion 1 : Will + Cyril  + Virginie 

https://www.youtube.com/watch?v=YMmVPEdx0d0&feature=youtu.be

 

Club Roller Roller en ligne Compétition RollEvasion Course 2016-2017

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

1. Joel 17/08/2017

Bravo Guilhem pour cette belle narration! Et merci Virginie pour ta contribution et l'album photo sur fb.

2. Christophe_D 16/08/2017

Bel article, bravo et merci

3. Christophe_B 15/08/2017

Très sympa à lire. On revoit les scènes.
Merci. ...

Vous devez être connecté pour poster un commentaire